You have selected France. Based on your configuration, United States might be more appropriate. Do you want to keep or change the selection?

Communiqué de presse – page détaillée | TRUMPF

Exercice fiscal 2019/20

TRUMPF : baisse du chiffre d’affaires de 8 pour cent après une année de crise // L’EUV et l’électronique affichent une croissance à deux chiffres // Un retour à 8,9 pour cent presqu’au niveau de l’exercice précédent // Madame Leibinger-Kammüller de dire : « des indications que le ralentissement économique arrive à sa fin ».

 

TRUMPF, entreprise de haute technologie présente ses chiffres pour l’exercice fiscal 2019/20 : chiffre d’affaires en baisse de 8 pour cent de 3,8 à 3,5 milliards d’euros / Prises de commandes en baisse de 11 %, de 3,7 à 3,3 milliards d’euros / L’Allemagne, les Etats Unis, les Pays Bas et la Chine sont les principaux marchés de TRUMPF, / Partenariat avec la société Munich Re avec un nouveau modèle de « paiement à la pièce produite » / Oliver Maassen nouveau membre du conseil d’administration du Groupe TRUMPF, responsable des ressources humaines.

 

Ditzingen, 14 octobre 2020 – A la clôture de l’exercice fiscal 2019/20 le 30 juin 2020, le Groupe TRUMPF a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires de 8% à 3,5 milliards d’euros (exercice 2018/19 : 3,8 milliards d’euros). Les entrées de commandes sont tombées à 3,3 milliards d’euros (exercice 2018/19 : 3,7 milliards d’euros). Cela représente une baisse de 11%.

Avec 309 millions euros, le résultat d’exploitation avant impôts (EBIT) du Groupe a également diminué en ligne avec les ventes et a baissé de 11,5% par rapport à l’exercice 2018/19 (349 millions d’euros). Toutefois grâce à la mise en œuvre cohérente de son programme d’amélioration des résultats « Koyer », TRUMPF a pu amortir de manière significative la baisse de la marge EBIT. Grâce à la réduction des dépenses d’investissement et des coûts non liés au personnel ainsi qu’à l’amélioration de l’efficacité, la société a réalisé un rendement global de 8,9% (contre 9,2% l’année précédente).

TRUMPF a également réagi aux conséquences de la pandémie de coronavirus au printemps 2020 par de nouvelles mesures de réduction des coûts, tels que l’utilisation des soldes excédentaires sur les comptes de temps de travail et les jours de vacances cumulés et dès le mois d’avril, l’introduction du chômage partiel et une réduction supplémentaire des coûts non liés au personnel et des dépenses d’immobilisations. La baisse du rendement du Groupe a ainsi pu être davantage amortie.

Madame Nicola Leibinger-Kammüller, Présidente du conseil d’administration du Groupe TRUMPF de dire : « Nous connaissons un ralentissement de l’économie mondiale depuis l’automne 2018. Le coronavirus a encore œuvré dans son déclin – comme une crise dans une crise. Toutefois, notre chiffre d’affaires a beaucoup moins diminué que dans l’ensemble du secteur de la construction mécanique. En outre, une gestion cohérente des coûts nous a permis de maintenir le rendement presque au niveau de l’année précédente ».

Madame Leibinger-Kammüller a poursuivi son propos en commentant les perspectives pour l’exercice 2020/21, qui a débuté le 1er juillet 2020 : « la baisse du chiffre d’affaires et des nouvelles commandes a été stoppée au cours des trois premiers mois. Nous voyons des signes prudents indiquant que le ralentissement économique touche à sa fin, bien qu’il n’y ait toujours pas de reprise ».

Les plus grands marchés de TRUMPF

Les trois plus grands marchés de TRUMPF dans le monde étaient l’Allemagne avec un chiffre d’affaires de 610 millions d’euros, suivie des Etats Unis avec 490 millions d’euros et les Pays Bas avec 480 millions d’euros, en raison de l’activité de l’EUV avec ASML. En quatrième position on trouve la Chine avec 350 millions d’euros. Sur de nombreux marchés européens clés comme l’Italie et l’Espagne, mais aussi en Europe de l’Est, le chiffre d’affaires a chuté - dans certains cas de plus de 10% - en raison de la faiblesse de l’économie mondiale et de l’arrêt des activités liées au coronavirus.

EUV et l’électronique toujours en force

Une fois de plus, le secteur d’activité des EUV basé à Ditzingen a été le moteur de ce résultat positif. TRUMPF fournit à son client ASML des lasers spéciaux pour des systèmes qui utilisent des rayons ultraviolets extrêmes pour exposer les surfaces des puces pour l’industrie informatique. Dans ce domaine TRUMPF a une nouvelle fois augmentés son chiffre d’affaires de 19%, passant de 388 millions d’euros l’année précédente à 460 millions d’euros. En conséquence, l’EUV a contribué presque autant aux ventes du Groupe que l’ensemble de la filiale américaine de TRUMPF.

L'électronique, qui est implanté à Fribourg au sein de TRUMPF Hüttinger et à Varsovie, a de nouveau dépassé les attentes avec un chiffre d’affaires de 230 millions d’euros. Cela représente une augmentation de 15% par rapport à l’année précédente (199 millions d’euros). Les principales raisons de cette hausse sont la demande croissante de l’industrie solaire en Chine et de l’industrie des semiconducteurs aux Etats-Unis et au Japon.

Evolution du nombre d’employés et du chômage partiel

Le nombre de salariés du Groupe TRUMPF est resté à peu de choses près, le même que l’année précédente, soit 14 325. En Allemagne, 7 437 personnes étaient employées au 30 juin 2020, dont 4 353 au siège du Groupe à Ditzingen. Au cours de l’année en question, 513 jeunes ont suivi une formation ou un programme d’alternance, rapportant le taux de formation à 3,6% soit une augmentation comparée à l’année précédente (3,4%).

Entre avril et juin 2020, 30% des employés, exceptés ceux de l’EUV, étaient en chômage partiel. La proportion de salariés au chômage partiel chez TRUMPF était de 27% en octobre 2020 contre 30% au cours des deux trimestres précédents. TRUMPF a de nouveau un taux de travail de 80%.

Concernant la question sur le télétravail et une « nouvelle normalité », Nicola Leibinger-Kammüller a affirmé que TRUMPF, en tant que société de production, reste une entreprise présente : « Nous ne voulons pas tomber dans l’activisme aveugle que nous voyons dans d’autres entreprises. Nous voulons réfléchir aux processus de haut en bas et, sur la base d’études comparatives, nous faire une opinion fondée sur la manière dont le siège social a en effet prouvé sa productivité. Mais nous voulons aussi comprendre les conséquences culturelles et sociales de la non-possibilité de se réunir pendant des semaines ou des mois.

Afin de refléter l’importance stratégique du sujet des ressources humaines et du développement des employés, Oliver Maassen (56 ans), responsable des ressources humaines chez TRUMPF depuis 2017, a été nommé membre du conseil d’administration du Groupe à compter du 1er octobre 2020, il est en charge des ressources humaines. Avant de rejoindre TRUMPF, il a travaillé pour la société de conseil Pawlik et a été responsable des ressources humaines chez HypoVereinsbank/UniCredit.

Faible taux de personnes touchées par le coronavirus chez TRUMPF

Au 30 juin, on a recensé 70 cas positifs de coronavirus et 843 personnes en quarantaine dans l’ensemble du Groupe TRUMPF. A Ditzingen, 26 cas positifs et 158 cas en quarantaine pour la même période. Le Groupe TRUMPF compte actuellement 15 cas positifs et 70 personnes en quarantaine. Parmi celles-ci, 15 personnes sont purement en « quarantaine technique » après un séjour à l’étranger, en d’autres termes, ces personnes sont asymptomatiques.

Investissements, acquisitions, R&D élevés

Grâce au programme de réduction des coûts Koyer, les investissements ont été réduits de 33% pour atteindre 194 millions d'euros (année précédente : 288 millions d'euros). TRUMPF a également renforcé sa compétence technologique par des acquisitions dans la période précédant mars 2020. A partir du 1er juillet 2019, le groupe a repris Aixtooling par le biais de sa filiale INGENERIC. Le 31 octobre 2019, TRUMPF Photonics aux États-Unis a acquis une participation de 100 % dans Stellar Industries. En décembre 2019, TRUMPF a pris une participation minoritaire dans la start-up française de technologie laser GLOphotonics ; en janvier 2020, elle a finalement acquis HBH Microwave.

Au cours de l’exercice 2019/20, TRUMPF est restée une entreprise qui investit beaucoup en recherche et développement (R&D) avec un coût de 377 millions d’euros, contre 396 millions d’euros pour l’exercice 2018/19. En comparaison avec la baisse du chiffre d’affaires, le ratio de R&D est passé à 10,8% (10,5% l’exercice précédent).

Nouvelle smart factory à Ditzingen

Octobre 2020, TRUMPF a investi dans une nouvelle usine intelligente « smart factory » à hauteur de 6 millions d’euros sur son site de Ditzingen. On peut compter aujourd’hui près de 30 machines connectées en réseau sur une surface de 5 000 mètres carrés. La nouvelle smart factory est ouverte aux clients afin qu’ils puissent constater par eux-mêmes les améliorations de l’efficacité de la production et les nouvelles solutions de mise en réseau. Avec la smart factory de Chicago aux Etats Unis et celle de Taicang en Chine, TRUMPF est désormais représentée sur tous les grands marchés avec des usines à la pointe de la technologie.

Partenariat stratégique avec l’entreprise Munich Re pour la production de tôles

TRUMPF innove également dans un nouveau modèle économique. Avec la société de réassurance Munich Re Group, TRUMPF a signé un partenariat stratégique pour la première fois dans l’histoire des deux sociétés pour un nouveau type de distribution de machines de découpe laser. Ce partenariat permet aux clients d’utiliser des machines de découpe laser sans avoir à les acheter ou à les louer, telles que le TruLaser Center 7030, pour le traitement des tôles. Ainsi au lieu d’acheter une machine, les clients paient un prix convenu au préalable pour chaque pièce de tôle découpée. Cette action est également connue sous le nom de modèle de « paiement à la pièce produite ». Le Groupe Munich Re financera la machine et sa filiale Relayr facilitera le modèle de financement. TRUMPF fournira les machines, les logiciels et les services nécessaires à la fabrication des pièces en tôle. Le siège opérationnel du projet se trouvera sur le site de TRUMPF à Neukirch, d’où les accès aux machines sera coordonné.

Les photographies numériques accompagnant ce communiqué de presse ont la résolution requise pour être imprimées. Elles sont libres d’utilisation uniquement à des fins rédactionnelles. Leur utilisation est gratuite sous réserve de faire figurer la mention « Photo : Groupe TRUMPF » et d’envoyer un exemplaire justificatif gratuit à l’adresse indiquée en bas du document. Les modifications graphiques – autres que pour mettre en évidence l’élément central – ne sont pas autorisées. D’autres photos sont disponibles ici : TRUMPF Media Pool.

 

Nicola Leibinger-Kammüller

CEO et Présidente du conseil d’administration du Groupe TRUMPF

 

Conseil d’administration du Groupe TRUMPF

(de gauche à droite) Heinz-Jürgen Prokop, Christian Schmitz, Lars Grünert, Peter Leibinger,

Nicola Leibinger-Kammüller, Mathias Kammüller

 

Rapport annuel 2019/20

"Un monde en mutation" – titre du nouveau rapport annuel de TRUMPF pour l’exercice 2019/20. Quatre témoignages de clients sur leur vision du monde qui bouge et comment TRUMPF les accompagne dans ce changement qui leur réussit.

 

Oliver Maassen

Nouveau membre du conseil d’administration, Ressources humaines

 

A propos de TRUMPF

TRUMPF est un groupe qui fait appel à des technologies de pointe pour fournir des solutions de fabrication dans les domaines des machines-outils et de la technologie laser. Il accélère la mise en réseau numérique de l’industrie manufacturière en fournissant des services de conseil, des plateformes et des logiciels. TRUMPF est le leader mondial technologique et du marché de l’usinage flexible de la tôle et des lasers industriels.

Au cours de l’exercice 2019/20, le groupe qui compte environ 14 300 employés a enregistré un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros. Avec plus de 70 filiales et succursales, le groupe est présent dans pratiquement tous les pays d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu’en Asie. Les sites de production sont situés en Allemagne, en France, en Grande-Bretagne, en Italie, en Autriche et en Suisse, en Pologne, en République tchèque, aux Etats-Unis, au Mexique, en Chine et au Japon.

Pour plus d’informations sur TRUMPF veuillez consulter le site : www.trumpf.com

 

Contact presse :

Andreas Möller

Head of Corporate Communications, Policy and Brand

+49 7156 303-36824

andreas.moeller@trumpf.com

 

Hayat Mahir

Adjointe de Direction

01 48 17 37 56

hayat.mahir@trumpf.com

 

 

Service et contact