Sélection du pays/de la région et de la langue

Soudage à l'arc

Le soudage à l'arc (appelé aussi soudage manuel à l'électrode) fait partie des procédés de soudage par fusion utilisé pour souder des pièces en métal. Dans cette procédure de soudage, un arc électrique est généré par une source de courant. Il en résulte une forte chaleur qui fait fondre le métal aux points de jonction.

TRUMPF propose des cellules de soudage complètes et sûres, certifiées par le TÜV et marquées CE, pour le soudage à l'arc, en particulier pour le soudage MIG et le soudage MAG. Elles sont non seulement intuitives à utiliser et à programmer, mais aussi beaucoup plus productives par rapport au processus de soudage manuel. Grâce à des tableaux technologiques complets (avec des paramètres de soudage pour de nombreuses applications comme la matière, l'épaisseur de tôle et le type du cordon de soudure), l'opérateur machine peut se mettre immédiatement au travail.

Comment fonctionne le procédé de soudage à l'arc ?

Principes de base du soudage à l'arc (soudage MIG/MAG)

Dans un soudage à l'arc, la température élevée nécessaire au soudage est générée par un courant électrique : pour ce faire, une tension est appliquée à la pièce à usiner et au fil d'apport (électrode), de sorte qu'un arc électrique se forme entre ces deux pôles. De cette manière, une masse fondue se forme au niveau de l'assemblage de la pièce. Dans un soudage MIG/MAG, le fil d'apport fond et est poussé en continu. Pour éviter l'oxydation du cordon de soudure, un gaz de protection est utilisé en plus. C'est pourquoi ces procédés de soudage à l'arc sont également appelés soudage à l'arc sous protection gazeuse avec électrode.

Les soudages MIG et MAG se distinguent par les gaz utilisés lors du procédé : pour le soudage MIG (soudage gaz-inerte-métal), des gaz inertes tels que l'argon ou l'hélium sont utilisés comme gaz de protection. Pour le soudage MAG (soudage à l'arc sous protection de gaz actif avec métal d'apport), un gaz actif tel que le CO2 ou de l'oxygène est ajouté. L'acier inoxydable et l'aluminium sont généralement soudés par MIG et l'acier de construction par MAG.

Quels sont les avantages du soudage à l'arc (soudage MIG/MAG) ?

Comparés aux procédés alternatifs tels que le soudage plasma, le soudage TIG, le soudage laser ou le soudage par faisceau d'électrons, le soudage MIG et le soudage MAG présentent des avantages pour les entreprises.

Tolérances plus élevées des composants

Les fentes au niveau du cordon de soudure peuvent être comblées par des matières d'apport, de sorte que les tolérances des composants peuvent être nettement plus élevées qu'avec le soudage laser, par exemple.

Epaisseurs de tôle importantes

Le soudage de tôles épaisses pouvant atteindre 30 mm d'épaisseur est possible avec une préparation appropriée des cordons de soudure.

Grande résistance

Une matière supplémentaire, par exemple sous forme de cote A dans une soudure d'angle, assure la résistance.

Procédé connu

Le soudage à l'arc est un procédé très courant, si bien qu'il existe également de nombreuses normes et directives pour le documenter.

Exemples d'application pour le soudage à l'arc automatisé

TruArc Weld 1000, application console

Console

Console en acier de construction, plaque de 25 mm sur tôle pliée de 8 mm avec 5 cordons de soudure. Dès la première pièce, vous soudez automatiquement ce composant 21 % plus rapidement (programmation comprise) qu'avec un soudage manuel.

TruArc Weld 1000, application cale de transport

Dispositif de protection pour le transport

Dispositif de protection pour le transport de 6 mm en acier de construction. Pour ce composant, le soudage automatisé permet d'économiser 63 % par rapport au soudage manuel d'une quantité de 8 pièces.

TruArc Weld 1000, boîtier de distribution en acier nickel-chrome de 3 mm

Boîtier de distribution

Boîtier de distribution en acier nickel-chrome de 3 mm Le processus de soudage CMT de Fronius ne diffuse que peu de chaleur dans le composant. Le cordon de soudure respecte des exigences optiques élevées avec son uniformité de surface.

TruArc Weld 1000, assemblage en angle en acier inoxydable

Assemblage en angle en acier inoxydable

Ce modèle de pièce montre de l'acier inoxydable soudé, d'une épaisseur de 1 mm, sous forme d'assemblage en angle.

TruArc Weld 1000, assemblage en T en acier de construction

Assemblage en T en acier de construction

Ce modèle de pièce montre de l'acier de construction soudé, d'une épaisseur de 8 mm, sous forme d'assemblage en T.

Test pratique : le soudage à l'arc en direct et en action

Soudage de constructions tubulaires innovantes

La vidéo montre la TruArc Weld 1000 en train d'assembler une structure tubulaire complexe en acier de construction (MAG).

Soudage d'un composant de grande taille

Dans la cellule de soudage, il est possible de souder facilement des composants volumineux.

Soudage CMT

Associée au pack technologique de soudage CMT, la TruArc Weld 1000 garantit une plus grande fiabilité de process et moins de projections de soudure pour les matières fines.

Vous pourriez également être intéressé par ces thèmes

Soudage automatisé avec le robot

Soudage laser ou à l'arc électrique – quel procédé de soudage vous convient le mieux ? Nous vous montrons comment vous pouvez vous aussi marquer des points dans votre secteur grâce au soudage automatisé et comment TRUMPF peut vous y aider du mieux possible.

TruArc Weld 1000
TruArc Weld 1000

Mit der TruArc Weld 1000 gelingt Ihnen der Einstieg ins automatisierte Schweißen einfach und schnell. Ganz ohne große Schulungsaufwänd können Sie unsere automatisierte Schweißzelle in Betrieb nehmen, programmieren und bedienen.

Soudage laser avec les lasers TRUMPF
Soudage laser

Le faisceau laser ouvre de nouvelles perspectives dans l’assemblage de métaux et matières plastiques : il soude, de manière fiable et précise, même les matières possédant une température de fusion élevée et une haute conductivité thermique.

Contact
Christoph Turner
Sales Support
Courriel
Service et contact